Astuces

Bienvenue sur le blog Carrément Fleurs, le blog 100% dédié aux fleurs !
Retrouvez-y toutes nos bonnes idées et nos conseils.

Gui, une plante porte-bonheur

Gui, une plante porte-bonheur

Publié le 22 Décembre 2021 dans Astuces

Gui, une plante porte-bonheur

 

Le gui, connu aussi sous le nom de Gui blanc ou Gui des feuillus, est une plante très spéciale, non seulement au niveau de la forme, mais aussi du mode de vie. Il est aussi réputé pour ses propriétés thérapeutiques. Mais ce qui fait du gui une plante légendaire, c’est qu’il symbolise Noël et beaucoup de gens le considèrent comme un porte-bonheur.

 

GUI BLANC

 

Description et caractéristiques du gui

Origine de la plante

Avant tout, il faut mentionner que le nom scientifique du gui est Viscum album. « Viscum » signifie colle ou glu et « album » veut dire blanc. Ce nom est en référence à la couleur et à la viscosité des fruits de la plante.

En général, le gui provient des régions tempérées d’Europe. Mais certaines espèces sont aussi originaires d’Asie et d’Afrique du Nord. En France, le gui est présent dans plusieurs régions. Il est toutefois rare de le trouver en Bretagne, dans le sud et dans les zones montagneuses à plus de 1.500 m d’altitude.

 

Caractéristiques du gui

Appartenant à la famille des Viscasées, le gui est une plante parasitaire. Il ne possède pas de racine et se développe sur des arbres feuillus. Ayant la forme d’une grosse boule, le gui comporte des tiges vertes, cassantes.  Il possède aussi des feuilles simples, obovales et un peu charnues. Entre mars et avril, la plante donne des petites fleurs discrètes qui vont se transformer en des petites baies blanches.

Cet arbrisseau un peu étranger est considéré comme une véritable nuisance pour les autres arbres. Il se sert de l’eau et des matières organiques présentes dans sa plante hôte pour survivre. Du coup, l’arbre porteur peut s’affaiblir.

Mais comment le gui s’installe-t-il sur une autre plante ? En général, ce sont les oiseaux frugivores comme la fauvette à tête noire et la grive draine qui se chargent de la dissémination de ses graines. Les volatiles emportent les semences et les déposent sur les branches d’autres plantes. Gluantes, ces dernières s’y collent et finissent par germer. En seulement quelques semaines, elles produisent un organe cylindrique qui va se recourber sur son support.

Le gui a une croissance rapide et il est très résistant. Sa durée de vie est particulièrement longue, car il peut vivre une trentaine d’années.

 

Significations du gui

Chez les Grecs, le gui est associé à Hermès, une divinité de l’Olympe. Chez les Gaulois, il était considéré comme une plante sacrée qui représentait la vie éternelle et il était très apprécié pour ses pouvoirs magiques. Il jouait surtout le rôle de talisman, capable de chasser les mauvais esprits, de faire fuir les fantômes et de purifier les âmes.

Dans de nombreux pays, notamment ceux de l’Europe du Nord, le gui est symbole de prospérité et de longue vie. Il s’agit également d’un porte-bonheur qui symbolise les fêtes de Noël. En Amérique du Nord, la plante est liée à une tradition. Lorsque deux individus se trouvent sous un gui, ils doivent s’embrasser, ce qui pourrait donner naissance à une relation amoureuse. Dans le langage des fleurs, le gui représente l’invulnérabilité ou l’amour triomphant.

 

Entretien du gui

En général, le gui est une plante sauvage qui est qualifiée de « parasite nuisible ». Lorsqu’il est présent sur un arbre fruitier, il est primordial de l’éliminer dans le plus bref délai. Si toutefois vous souhaitez avoir du gui dans votre jardin, il vous suffit de faire germer ses graines et les placer sur un arbre. Vous pouvez l’utiliser pour fabriquer une jolie couronne décorative pendant les fêtes de fin d’année.