Astuces

Bienvenue sur le blog Carrément Fleurs, le blog 100% dédié aux fleurs !
Retrouvez-y toutes nos bonnes idées et nos conseils.

Orpin blanc

Orpin blanc

Publié le 24 Août 2022 dans Astuces

Orpin blanc

Très facile à cultiver et à entretenir, l’orpin blanc est une plante peu exigeante qui trouve aisément sa place dans tous les types de sols. Plante succulente au port rampant ou retombant et au feuillage persistant, elle se caractérise par une croissance lente et sa petite taille de quelques dizaines de centimètres. À noter que l’orpin blanc dépasse rarement les 20 cm.
 

Orpin blanc

 

Description et caractéristique

Origine de l’orpin blanc

Se déclinant dans près de 400 espèces de plantes succulentes, annuelles, bisannuelles, vivaces et d'arbrisseaux ou de sous-arbrisseaux., l’orpin blanc, de son nom scientifique Sedum album, fait partie de la famille des Crassulacées. Elle provient principalement de l’Europe, d’Asie mineure et en Afrique du Nord mais on la retrouve également en Afrique Centrale, à Madagascar et en Bolivie.

 

Cultivée depuis le Moyen-Âge pour la préparation de baumes cicatrisants et adoucissants, l’orpin blanc se plaît particulièrement en rocaille, muret ou en toit végétalisé.

 

Caractéristique de l’orpin blanc

Facilement reconnaissable par ses jeunes feuilles comestibles que l’on peut consommer cuites ou crues en salade, l’orpin blanc a une capacité d’adaptation exceptionnelle. Se plaisant dans presque tous types de sols, cette plante peut pousser même sur les terrains abandonnés, les gravats et les friches. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle fait partie des plantes rudérales. 

 

Les espèces naines d’environ 10 cm sont particulièrement friandes de la rocaille et s’y étalent très rapidement. En revanche, l’orpin blanc supporte très mal l’humidité hivernale et n’aime pas l'excès d'engrais. Ces derniers peuvent les déformer, surtout les formes érigées.

 

Annuelles, bisannuelles, vivaces ou ligneuses, de forme variable, l’orpin blanc présente généralement des feuilles alternes, charnues, planes ou cylindriques. Celles-ci peuvent être entières ou dentées. En ce qui concerne la couleur, elle dépend énormément de l'ensoleillement et de la quantité d'eau reçue. Durant le printemps, le feuillage peut prendre une couleur verte. À la différence des autres espèces, on retrouvera moins de tonalité rouge, pourpre et orange.

 

Quant aux fleurs, elles prennent les panicules terminales ou cymes corymbiformes. On retrouve 5 pétales, 5 sépales, 5 carpelles et 10 étamines. Elles peuvent être de couleur blanches, jaunes, violettes, rouges, roses et plus rarement bleues.

 

Entretien, plantation et conservation de l’orpin blanc

Plante vivace d’exception, l’orpin blanc fleurit de juin à août. Sa plantation doit donc s’effectuer au printemps ou en automne sur un sol assez drainé et pas trop riche. En ce qui concerne l'exposition, elle doit être soit ensoleillée ou mi-ombragée. Comme il s’agit d’une plante rustique qui s’adapte très bien aux températures hivernales de -20 °C, l’orpin blanc ne nécessite aucun entretien chronophage.

 

De manière générale, il suffit de l’arroser en cas de sécheresse prolongée, surtout lors des deux premières années de plantation. Enfin, il est vivement recommandé de remplacer les pieds au moins tous les trois ans afin d’avoir un meilleur rendu décoratif.