Astuces

Bienvenue sur le blog Carrément Fleurs, le blog 100% dédié aux fleurs !
Retrouvez-y toutes nos bonnes idées et nos conseils.

Renouée vivipare

Renouée vivipare

Publié le 23 Septembre 2022 dans Astuces

Renouée vivipare

Plante vivace polymorphe, la renouée vivipare, de son nom vivipara signifie « créant une progéniture vivante ». Elle se distingue par ses feuilles alternes de forme entière, simple ou découpée. Quant à ses fleurs, elles sont en épi et de couleur blanche ou rose. La renouée vivipare se rencontre à l’état sauvage dans les prairies humides et dans les bois frais. 

Renouée vivipare

Description et caractéristiques

Origine de la renouée vivipare

La renouée vivipare est une herbe vivace de la famille des Polygonaceae, également appelée Bistorta vivipara. Faisant référence à la forme des racines, le nom de la plante signifie « deux fois tordu ». Il s’agit d’une espèce commune dans toute la région arctique, s’étendant également vers le Sud. On la retrouve notamment dans les zones de haute montagne d’Eurasie et d’Amérique du Nord. Elle est commune dans les pâturages et les rocailles des Alpes, des Pyrénées et du Jura. Ces plantes sont protégées dans certaines régions de France. La renouée vivipare peut mesurer entre 5 à 15 cm de hauteur. A l’instar de beaucoup de plantes alpines, la croissance de la renouée vivipare est lente. Depuis sa formation, l’inflorescence met entre trois et quatre ans pour parvenir à maturité.

 

Caractéristiques de la renouée vivipare

La renouée vivipare est une plante dont les fleurs de couleur blanche ou rose sont groupées en épi tout en haut de la tige. La fleur régulière est d’environ 3.5 mm de long. Elle se compose de 8 étamines non saillantes. Quant à ses feuilles, elles sont longues et étroites, de forme elliptique et atténuée aux deux bouts. De couleur vert moyen, elles sont glabres à la face supérieure et poilue en dessous.

La plante a pour caractéristique principale de pouvoir se multiplier de façon autonome. Elle se reproduit presque de manière exclusive par l’intermédiaire de bulbilles végétatives, remplaçant les fleurs inférieures de l’inflorescence en épi. La partie inférieure de la tige produit des bulbilles sans besoin de fécondation.

Lorsque les fleurs tombent sur le sol, celles-ci se transforment en clones. Elles possèdent le même génome que la plante mère, c’est ainsi que de nombreuses formes varient. Les bulbilles possèdent assez d’énergie pour que le nouveau spécimen ait les meilleures chances de survivre. Parfois même, elles commencent à pousser alors qu’elles sont attachées à la plante mère.

 

Entretien, conservation et plantation de la renouée vivipare

La plantation de la renouée vivipare s’effectue dans une position bien exposée au soleil et à mi-ombre. Les types de sol de prédilection pour le bon développement de la renouée vivipare sont les sols normaux. En termes d’humidité, il ne faut pas que le sol soit trop sec. Enfin, s’agissant du pH, il doit être neutre. Concernant la température, celle minimale pour la plantation est de 15°C.

Enfin, la floraison de la renouée vivipare se fait en période de juin à août. La plante produit pendant tout l’été de denses épis cylindriques.