Actualités

Bienvenue sur le blog Carrément Fleurs, le blog 100% dédié aux fleurs !
Retrouvez-y toutes nos bonnes idées et nos conseils.

D’où vient la tradition du bouquet de mariée ?

D’où vient la tradition du bouquet de mariée ?

Publié le 2 Août 2022 dans Actualités

D’où vient la tradition du bouquet de mariée ?

Plus qu’un simple accessoire d’apparat, le bouquet de la mariée revêt une dimension bien plus emblématique que l’on ne pourrait l’imaginer. Il s’agit notamment d’une tradition ancienne et bien ancrée. Bien que les origines de cette fameuse composition florale restent assez floues, il existe plus d’une anecdote et hypothèse sur son histoire. Chez Carrément Fleurs, on les a identifiées pour vous.

D'où vient la tradition du bouquet de mariée ?

Le bouquet de fleurs de l’Antiquité

Selon certains dires, le bouquet de la mariée est une tradition qui date de l’Antiquité. À cette époque, les femmes se dotaient d’un bouquet d’herbes aromatiques à l’instar du thym ou de la ciboulette. On croyait que ces plantes avaient le pouvoir de protéger le nouveau couple des mauvais esprits. Certains affirment en plus que ce bouquet contenait des herbes aphrodisiaques pour que la fertilité des mariés atteigne son paroxysme.

Une tradition du Moyen-âge ?

Il existe une autre hypothèse stipulant que ce bouquet de fleurs est une coutume importée en France durant le Moyen-âge, lors des croisades de la Guerre Sainte. En ces temps, les mariages se célébraient au printemps car c’est la période de floraison principale. C’est la saison parfaite à la création de compositions florales.

Du XVIème au XVIIIème siècle, une tradition plus populaire que jamais

Durant cette période, les herbes aromatiques de l’Antiquité du bouquet de la mariée furent détrônées par des fleurs d’oranger. Ce choix permettait de masquer les odeurs corporelles de l’assistance. La tradition voulait encore que la cérémonie se tienne pendant la saison des beaux jours, alors que les odeurs se font plus fortes lors des grandes chaleurs, les senteurs fraîches de l’oranger étaient les bienvenues. D’autant plus qu’à cette époque il était courant de ne prendre un bain qu’une fois par semaine. Certains affirment toutefois que les fleurs d’oranger servaient à symboliser la pureté de la future épouse.

Et que dire des mœurs du XIXème siècle ?

À partir du XIXème siècle, les coutumes changent et à partir de la seconde moitié du siècle, le bouquet de la mariée devient cette composition florale lovée sur un coussin de velours et recouverte d’une cloche en verre. En ces temps, le couple devait conserver le bouquet en cloche tout au long de leur union. Cette pratique perdure jusqu’au début de la Première Guerre mondiale.

Quelles fleurs dans son bouquet de mariée ?

Suivant les mœurs actuelles, il revient au futur époux de choisir et d’acheter le bouquet de la mariée. D’ailleurs, il doit nécessairement utiliser une des fleurs du bouquet comme boutonnière. C’est pour cette raison qu’il est capital de bien en choisir les composantes, les fleurs et les couleurs. Dans l’idéal, on optera pour des fleurs de saison au parfum frais et au symbolisme posé. Parmi les variétés à considérer dans la composition, on retiendra :

  • La rose rouge symbolisant l’amour pur
  • La tulipe symbolisant l’amour parfait
  • La fleur de lys symbolisant la pureté
  • L’azalée symbolisant la joie d’aimer
  • Le lilas symbolisant la tendresse
  • Le lierre symbolisant l’amour éternel

On évitera par contre la rose jaune, le narcisse, la violette, le pois de senteur, le pissenlit, le mimosa et l’hortensia. Si vous avez besoin d’idées sur le choix des fleurs ou la manière de choisir son bouquet, n’hésitez pas à demander conseil à votre fleuriste Carrément Fleurs.