Astuces

Bienvenue sur le blog Carrément Fleurs, le blog 100% dédié aux fleurs !
Retrouvez-y toutes nos bonnes idées et nos conseils.

Vipérine commune

Vipérine commune

Publié le 16 Juin 2022 dans Astuces

Vipérine commune

La vipérine commune a toujours été affublée de différents noms, tels que : lange d’oie, herbe à couleuvre, herbe aux vipères… Voilà de nombreux noms peu séduisants, pour cette plante des terrains secs qui n’attire même pas les serpents ! Généralement considérée comme étant une plante sauvage, la Vipérine commune attire pourtant les papillons et présente un certain charme, que vous saurez apprécier à sa juste valeur.
 

Vipérine Commune
 

Description et caractéristiques de la Vipérine commune

La Vipérine commune est une plante sauvage, considérée comme étant une mauvaise herbe des climats tempérés. Elle offre toutefois une magnifique floraison en épis. Bon nombre de passionnés de la botanique se sont épris de cette belle plante sauvage qui se cultive parfaitement bien en pot. Vous en dénicherez d’ailleurs toutes sortes d’espèces rustiques, dont des espèces locales, bien moins imposantes que celles se trouvant sur le littoral.
 

Origine de la Vipérine commune

Les vipérines communes sont apparues pour la première fois dans le bassin méditerranéen et en Macaronésie, c’est-à-dire dans les îles Canaries, du Cap-Vert, Açores et Madère. Il s’agit du genre Echium, qui appartient à la famille des Borraginacées, au même titre que la bourrache, la pulmonaire et le myosotis. Il n’est pas rare de retrouver des vipérines sur des collines rocheuses, dans des éboulis ou des terrains vagues ainsi que sur les falaises, dans les friches ou même au bord des chemins et des routes. La Vipérine commune aime le contact humain et s’épanouit bien mieux sur les lieux habités que dans des endroits isolés.
 

Caractéristiques de la Vipérine commune

La Vipérine commune est une plante herbacée bisannuelle que l’on peut trouver dans pratiquement toutes les régions tempérées en France comme à travers le monde. Elle apprécie particulièrement les friches ainsi que les terres perturbées et présente un comportement de mauvaise herbe des cultures. À haute dose, cette plante peut être toxique pour les animaux et le bétail, du fait qu’elle contienne des alcaloïdes pyrrolizidiniques. Ce fut d’ailleurs la raison pour laquelle elle fut considérée à l’origine comme étant une mauvaise herbe, malgré sa beauté naturelle.
 

Signification de la Vipérine commune

La Vipérine commune tient son nom de la vipère, du fait de la forme de sa fleur, semblable à une mâchoire ouverte de vipère. Les cultivateurs d’autrefois pensaient à tort que la Vipérine commune attirait les vipères et/ou en guérissait les morsures, après plusieurs études scientifiques il a été prouvé que ce n’était pas le cas.
 

Entretien, plantation, conservation de la Vipérine commune

Si vous souhaitez favoriser la Vipérine commune dans votre jardin, il vous faudra lui fournir un endroit ensoleillé. En effet, elle apprécie particulièrement les endroits caillouteux et secs, au même titre que les talus et les décombres.

Vous pourrez vous procurer les graines de la vipérine commune directement sur sa fleur, ou en acheter sur le marché des cultivateurs. Pensez à semer vos graines durant l’automne, dans un grand pot de fleur rempli de terre de jardin. Puis, vous les replanterez les jeunes plants à l’endroit voulu pour en favoriser la croissance